COVID-19 EN DIRECT AU QUÉBEC

COVID-19 - La situation au Québec

Date 22 Septembre 2020

489 nouveaux cas, pour un nombre total de personnes infectées de 68 617.

Aucun décès n'est survenu dans les 24 dernières heures, mais 1 décès survenu entre le 15 et le 20 septembre s'ajoute, pour un total de 5 805 décès.

Le nombre d'hospitalisations a augmenté de 20 par rapport à la veille, avec un cumul de 168.

Parmi celles-ci, le nombre de personnes se trouvant aux soins intensifs a diminué de 2, à 28.

Les prélèvements réalisés le 20 septembre s'élèvent à 25 025 pour un total de 2 115 208.

Bilan routier 2017 : Moins d'accidentés, mais plus de décès sur les routes particulièrement chez les jeunes

Voici le bilan routier 2017, un bilan mitigé compte tenu d’une baisse des accidentés de la route comparativement en 2016 ce qui est une bonne nouvelle, mais malheureusement, un note une augmentation des décès sur les routes particulièrement au niveau des jeunes.

En fait, chez les jeunes conducteurs, alors que dans les cinq dernières années on remarquait une baisse constante du taux de décès sur les routes, en 2017, on note une importante augmentation de l’ordre de 63,0 % comparativement à 2016. Toutefois, chez les personnes âgées, le nombre de décès chez les 75 ans ou plus a diminué de 27,6 %. 

359 personnes sont décédées sur nos routes, soit 13 de plus qu’en 2016, ce qui représente une hausse de 3,8 %

le nombre de décès chez les 15 à 24 ans a augmenté de 63,0 % par rapport à 2016

le nombre de décès chez les 75 ans ou plus a diminué de 27,6 % par rapport à 2016

69 piétons sont décédés, ce qui représente une hausse de 11,3 % des décès comparativement à 2016. Par rapport à la moyenne de 2012 à 2016, l’augmentation des décès chez les piétons est de 25,0 %

11 cyclistes sont décédés, soit 3 décès de plus qu’en 2016

49 motocyclistes sont décédés, soit 5 décès de moins qu’en 2016

le nombre de décès dans un accident impliquant un véhicule lourd a augmenté de 12,3 % par rapport à 2016

saaq1

En 2017, 359 personnes sont décédées sur les routes du Québec, ce qui représente une augmentation de 3,8 % par rapport à 2016 et une diminution de 1,9 % par rapport à la moyenne de 2012 à 2016.

• Le nombre de victimes blessées gravement en 2017 s’élève à 1 501, ce qui correspond à une augmentation de 1,9 % par rapport à 2016. Il s’agit néanmoins d’une diminution de 9,5 % par rapport à la moyenne de 2012 à 2016.

• Le nombre de victimes blessées légèrement en 2017 est de 35 330. Il s’agit d’une diminution de 1,4 % par rapport à 2016, et de 1,1 % par rapport à la moyenne de 2012 à 2016.

• On dénombre un total de 37 190 victimes en 2017, ce qui représente une diminution de 474 victimes par rapport à l’année 2016 (-1,3 %). Par rapport à la moyenne de 2012 à 2016, cela représente une baisse de 1,5 %.

saaq2

Le nombre d’accidentés a diminué de 474 par rapport à l’année dernière. Sur une moyenne de cinq ans, la tendance du bilan routier est toujours à l’amélioration. Toutefois, 2017 a été une année plus difficile en ce qui a trait aux nombres de décès et de blessés graves. En effet, 13 décès de plus ont été enregistrés, alors que le nombre de blessés graves a augmenté de 28.

« Dès 2018, la Société mettra en place des actions pour développer une connaissance plus fine des différentes réalités et être ainsi en mesure d’intervenir de façon plus ciblée. De ce fait, la Table québécoise sur la sécurité routière sera renouvelée par la mise en place de groupes de travail qui se pencheront sur des enjeux de sécurité routière. Les deux premiers porteront sur les piétons et les motocyclistes. », a indiqué Nathalie Tremblay, présidente et chef de la direction de la Société de l’assurance automobile du Québec.

Faits saillants du bilan routier 2017 :

Les personnes de 75 ans ou plus

• Elles représentent le groupe d’âge dont les nombres de décès et de blessés graves sur les routes se sont le plus améliorés en 2017 par rapport à 2016, et ce, malgré le vieillissement de la population.

• Une baisse d’environ 27 % a été enregistrée tant pour les décès (passant de 58 à 42) que pour les blessés graves (passant de 79 à 58).

• Les piétons représentent 4 décès sur 10 chez ce groupe.

• Près du quart, des décès (23,8 %) surviennent la fin de semaine (entre 16 h le vendredi et minuit le dimanche).

• Les distractions, notamment l’inattention, sont la cause d’accidents pour 35,3 % des victimes de 75 ans ou plus.

Cyclistes

• Les nombres de blessés graves et de blessés légers ont diminué respectivement de 2,1 % et de 5,4 % par rapport à 2016.

• Le nombre de décès est passé de 8 à 11 en 2017.

• Les victimes cyclistes enregistrent une baisse de 7,9 % par rapport à la moyenne des cinq dernières années.

• Pour 62,3 % des victimes cyclistes, la collision avec un véhicule routier a eu lieu à une intersection.

• Près de la moitié (48,6 %), des blessures et des décès chez les cyclistes surviennent durant l’été.

• La distraction sous toutes ses formes est la principale cause d’accidents pour 39,8 % des victimes cyclistes.

Motocyclistes

• Les motocyclistes ont connu une baisse de 9,3 % des décès et une augmentation de 3,0 % des blessés graves.

• Malgré l’amélioration de 4,5 % par rapport à 2016, le bilan global des motocyclistes est 3,0 % plus élevé que la moyenne des 5 dernières années.

• Dans 50,8 % des décès, la moto était le seul véhicule impliqué, comparativement à 30,5 % pour le total des victimes non motocyclistes impliquées dans un accident avec un seul véhicule.

• La distraction, la vitesse et le fait de ne pas céder le passage sont les principales causes d’accident.

• C’est en été, l’après-midi et la fin de semaine, sur des routes droites et entre les intersections, que surviennent principalement les accidents.

Piétons

• Le nombre de décès est en augmentation de 11,3 %, passant de 62 à 69, et de 25,0 % par rapport à la moyenne de 2012 à 2016.

• La distraction sous toutes ses formes est la principale cause d’accidents pour 43,6 % des victimes piétons.

• Dans 65,4 % des cas, le piéton traversait la chaussée.

• Près de la moitié, des blessures et des décès chez les piétons (48,0 %) surviennent le soir et la nuit (entre 16 h et 4 h).

• À l’automne, on enregistre 30,2 % des blessures et des décès chez les piétons.

Les 15 à 24 ans

• Le nombre de décès est passé de 46 en 2016 à 75 en 2017.

• Le nombre de blessés graves est passé de 353 à 372 pour la même période.

• Un décès sur cinq survient entre minuit et 4 heures.

• Les jeunes sont principalement victimes d’un accident de la route la fin de semaine, l’été ou l’automne.

• La vitesse ou la conduite imprudente sont en tête des principaux facteurs de décès (32,8 %).

Depuis 1973 le nombre de décès sur les routes est passé de 2209 décès à 359 en 2017.

saaq3

Bilan routier 2017 de la SAAQ: PDF

Droits d'auteurs

ARTICLE, REPORTAGE ET PHOTOS PROTÉGÉS PAR LES DROITS D'AUTEURS - Toute reproduction, totale ou partielle, photos, vidéos, articles, publié sur Zone911 est strictement interdite. Les auteurs des photos et articles détiennent toujours les droits lorsqu'elles ont été produite par eux. Toutes les publications sur Zone911 ont été dûment autorisées par les auteurs. Sachez que vous pouvez toujours partager les reportages sur vos médias sociaux comme Facebook via les boutons de partage ou à partir du URL de l'article. Voir la section, conditions d'utilisation pour plus de détails.