COVID-19 EN DIRECT AU QUÉBEC

COVID-19 - La situation au Québec

Date 21 Septembre 2020

    • Les plus récentes données sur l’évolution de la COVID-19, dans les 24 dernières heures au Québec, font état de :
    •  
      • 586 nouveaux cas, pour un nombre total de personnes infectées de 68 128.
      • Aucun décès n’est survenu dans les 24 dernières heures, mais 3 décès survenus entre le 14 et le 19 septembre s’ajoutent. Toutefois, le total s’élève à 5 804 décès en raison du retrait de 1 décès pour lequel l’enquête a démontré qu’il n’était pas attribuable à la COVID-19.
      • Le nombre d’hospitalisations a augmenté de 10 par rapport à la veille, avec un cumul de 148. Parmi celles-ci, le nombre de personnes se trouvant aux soins intensifs a diminué de 1, à 30.
      • Les prélèvements réalisés le 19 septembre s’élèvent à 23 126 pour un total de 2 090 183.

Le saviez-vous ? Il ne faut jamais passer sur un boyau d'incendie avec son véhicule

À ne pas faire 

Lors d’un incendie, les pompiers doivent déployer plusieurs longueurs de boyaux pour se brancher à une borne-fontaine. Ces boyaux servent à alimenter en eau les pompiers qui sont au combat. C’est l’arme principale pour contrer le feu. Sans eau, le combat serait perdu d’avance pour les pompiers.

Automobilistes, sachez qu’il ne faut jamais passer sur un boyau d’incendie, c'est logique et c'est une question de sécurité.

Une situation semblable est survenue lundi à Québec sur les lieux d’un incendie dans le secteur de Sainte-Foy. Les pompiers étaient en plein déploiement, le feu faisait rage dans une résidence, lorsqu’un automobiliste a décidé de passer sur un boyau. Un policier qui a constaté la situation a exigé à l’automobiliste de s’immobiliser afin d’éviter qu’il cause des dommages ou qu'il fasse éclater le boyau avec son véhicule. L’automobiliste a dû rester à cet endroit durant près 1 h 30, en fait, jusqu'à la fin de l'intervention des pompiers. 

DSC 7923

Une rupture de boyau pourrait causer des blessures à un pompier ou à un citoyen.

D’ailleurs, le 14 septembre 2015, à Montréal, trois personnes ont été blessées par un boyau d’incendie alors que les pompiers combattaient un incendie au centre-ville. Un autobus de la STM avait roulé sur des tuyaux d’incendie qui étaient étendus sur la chaussée du boulevard René-Levesque. L’un des boyaux a été propulsé dans les airs et a frappé trois piétons. Cet incident avait fait trois blessés, dont un grave.

Mais aussi, les pompiers pourraient manquer d’eau. Cette dernière situation pourrait être catastrophique, car, elle pourrait causer des blessures et voir même le décès d’un pompier qui est dans un bâtiment en feu. 

Ne passez jamais sur les boyaux d’incendie en voiture | Même sans pression, les boyaux peuvent s’enrouler autour d’un essieu et causer un effet « coup de fouet ». L’eau est importante lors de nos interventions. 
 (SPCIQ) Service de Protection Contre les Incendie de Québec, via Twitter

Alors, quoi faire ?

C’est simple, on ne passe pas sur un boyau d’incendie, c'est logique. Prenez un autre chemin. Si votre véhicule se trouve coincé parmi les boyaux, prenez votre mal en patience, vous devez attendre jusqu'à la fin de l’intervention. Certains services d’incendie sont équipés de ponts tuyau, toutefois, seulement quelques services au Québec en sont équipés. 

Vincent Fradet
Zone911

Droits d'auteurs

ARTICLE, REPORTAGE ET PHOTOS PROTÉGÉS PAR LES DROITS D'AUTEURS - Toute reproduction, totale ou partielle, photos, vidéos, articles, publié sur Zone911 est strictement interdite. Les auteurs des photos et articles détiennent toujours les droits lorsqu'elles ont été produite par eux. Toutes les publications sur Zone911 ont été dûment autorisées par les auteurs. Sachez que vous pouvez toujours partager les reportages sur vos médias sociaux comme Facebook via les boutons de partage ou à partir du URL de l'article. Voir la section, conditions d'utilisation pour plus de détails.