MERCI DE NOUS SUIVRE !

Vous êtes des milliers de lecteurs et lectrices à consulter Zone911 et ce, quotidiennement depuis 17 ans. Nous tentons de faire de notre mieux pour continuer à vous informer, 7 jours sur 7, 24h, malgré la situation difficile causée par la COVID-19. ZONE911 continue à vous informer. 
MERCI ENCORE ! 

 

CORONAVIRUS (COVID-19) EN DIRECT

Au Québec, en date du 6 avril 2020 à 13h

La situation est la suivante: 

8580 CAS CONFIRMÉS
+ 636

121 personnes décédées
+27
533 personnes hospitalisées
+8
164 personnes aux soins intensifs
+10
2942 personnes sous investigation
91 533 analyses négatives (cas infirmés)

Pour ralentir la propagation : RESPECTEZ LES CONSIGNES, restez à la maison, aucune visite, lavez vos mains souvent, éternuez / toussez dans votre coude, aucun rassemblement extérieur et intérieur et évitez les déplacements non essentiels entre les régions, villes et quartiers.

Si la COVID-19 vous inquiète ou si vous avez des symptômes :
Québec : 418 644-4545, Montréal : 514 644-4545, Montérégie : 450 644-4545, Outaouais : 819 644-4545, ailleurs au Québec : 1 877 644-4545

Voici l'outil d'auto-évaluation des symptômes COVID-19 - https://ca.thrive.health/covid19/fr 

Meurtre à Québec : Comparution de l'accusée

La police de Québec a procédé hier à l'arrestation de Mélissa Webb dans le dossier d'un meurtre survenu sur la rue Napoléon le 30 septembre dernier.

La femme, âgée de 25 ans, a été arrêtée dans le secteur de la rue Saint-Paul suite à l’émission d’un mandat d’arrestation à son endroit relativement à l’homicide de David Frigon, 42 ans, a indiqué le SPVQ.

Celle-ci a comparu cet après-midi vers 14h30 au palais de justice de Québec. Elle fait face à une accusation de meurtre au 2e degré.

Lors de sa comparution, celle-ci semblait «nonchalante». Elle a jeté quelques regards vers la salle puis a envoyé la main à des proches ou à des connaissances.

Des membres de la famille de David Frigon étaient aussi présents.

L'accusée devra à nouveau comparaitre devant un juge de la cour Supérieure le 12 novembre prochain. Elle demeure détenue. 

Rappelons qu'une enquête avait été instituée suite à un appel signalé au 9-1-1 à l’effet qu’un homme,David Frigon, était inanimé dans un logement et dont le corps portait des marques de violence. Son décès avait été constaté un peu plus tard dans un centre hospitalier.

DSC 1824 02 z9

20191101 145642 z9