Une femme subit un malaise cardiaque lors d'une intervention policière


Le Bureau des enquêtes indépendantes enquête sur les circonstances entourant un événement survenu à Saint-Patrice-de-Beaurivage.

Le BEI fait enquête dans le dossier.

Selon les premières informations que le BEI a reçu, vers 21 h 08 le 6 juin, un appel aurait été logé concernant une chicane. À leur arrivée sur les lieux, les policiers se seraient retrouvés en présence de 3 personnes, soit 2 hommes et une femme. Cette dernière aurait été en état d’ébriété. Les policiers auraient constaté qu’une porte aurait été brisée. Ils n’auraient procédé à aucune arrestation, mais seraient repartis avec la femme, qui serait une ex-conjointe d’un des deux hommes, afin de la reconduire dans un endroit pour qu’elle puisse dégriser. Pendant le trajet, les policiers auraient remarqué que la femme, assise à l’arrière de la voiture, aurait eu de la difficulté à respirer, montrant des signes d’un arrêt cardio-respiratoire. Ils auraient alors procédé à des manœuvres de réanimation. La femme aurait été conduite à l’hôpital et l’on craindrait pour sa vie.

Lors d’une mise à jour en matinée, le BEI a indiqué que «?la femme qui a été gravement blessée lors d’une intervention policière de la Sûreté du Québec est toujours hospitalisée, mais est maintenant considérée hors de danger.?»

L’enquête du BEI permettra notamment de déterminer si ces informations sont exactes.

Conformément au Règlement sur le déroulement des enquêtes du Bureau des enquêtes indépendantes, le BEI a fait appel au Service de police de la Ville de Québec pour agir comme corps de police de soutien dans cette enquête. Le SPVQ fournira 2 techniciens en identité judiciaire qui travailleront sous la supervision des enquêteurs du BEI.