COVID-19 EN DIRECT AU QUÉBEC

COVID-19 - La situation au Québec

Date 17 Septembre 2020

  • 251 nouveaux cas pour un nombre total de personnes infectées à 66 356.
  • Aussi, 2 décès sont survenus dans les 24 dernières heures, auxquels s’ajoute 1 décès survenu entre le 10 et le 15 septembre, pour un total de 5 791 décès.
  • Le nombre d’hospitalisations a augmenté de 6 par rapport à la veille, avec un cumul de 136. Parmi celles-ci, le nombre de personnes se trouvant aux soins intensifs a augmenté de 3, pour un total de 29.
  • Les prélèvements réalisés le 15 septembre s’élèvent à 24 112, pour un total de 1 979 527.
  • Tel qu’annoncé jeudi matin par les autorités de santé publique de Montréal, 248 cas ont été ajoutés entre le 9 septembre et le 14 septembre en raison d’un rattrapage dans la saisie des résultats de laboratoire.

POINT DE PRESSE DU GOUVERNEMENT
En ce 17 septembre 2020 

 Source: Quebec.ca

Pandémie de la COVID-19 - Le gouvernement met en place un système d'alertes et d'interventions régionales

NOUVEAU

Communiqué de presse

En vue d'une potentielle deuxième vague de la COVID-19, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, a dévoilé aujourd'hui le système d'alertes et d'interventions régionales développé par la Santé publique qui précisera, pour chacune des régions du Québec, les mesures additionnelles à déployer pour assurer la santé et la sécurité des Québécois au cours des prochains mois, au besoin. 

Ainsi, s'il devient nécessaire d'intervenir davantage pour ralentir la transmission du virus dans une région du Québec, les mesures mises en place dépendront du niveau d'alerte atteint pour cette même région.

Quatre paliers possibles d'alerte et d'intervention sont prévus : 

Palier 1 – Vigilance

Le Palier 1 – Vigilance appelle à la vigilance constante qui est requise dans le contexte de la pandémie de la COVID‑19. Il correspond à une transmission faible dans la communauté, et exige le respect des mesures de base mises en place dans l’ensemble des milieux (distanciation physique, étiquette respiratoire, lavage des mains, etc.). Des mesures spécifiques peuvent également s’appliquer à certaines activités ou certains milieux.

Palier 2 – Préalerte

Le Palier 2 – Préalerte s’impose lorsque la transmission commence à s’accroître. Les mesures de base sont alors renforcées et davantage d’actions sont déployées pour promouvoir et encourager leur respect. Par exemple, davantage d’inspections peuvent être réalisées et un plus grand contrôle de l’achalandage peut être fait dans certains lieux de manière à faciliter la distanciation physique.

Palier 3 – Alerte modérée

Le Palier 3 – Alerte modérée introduit des mesures additionnelles en ciblant certains secteurs d’activité et milieux où le risque de transmission est jugé plus élevé. Ces secteurs font l’objet de restrictions, d’interdictions ou de fermetures de façon sélective.

Palier 4 – Alerte maximale

Le Palier 4 – Alerte maximale applique de manière ciblée des mesures plus restrictives pouvant aller jusqu’à faire cesser les activités non essentielles pour lesquelles le risque ne peut pas être contrôlé suffisamment, en évitant autant que possible un confinement généralisé comme lors de la première vague de la pandémie.

CARTEREG

Des mesures sanitaires seront associées à chaque palier d'alerte.

Par exemple, pour le palier jaune, il est question de renforcer les mesures de base alors que pour le palier orange, il s'agit notamment de limiter le nombre de personnes dans les rassemblements privés. Le palier rouge, quant à lui, indiquerait une limitation des déplacements interrégionaux et un horaire réduit de certains secteurs commerciaux, permettant ainsi une prévisibilité notamment chez les travailleurs et les entrepreneurs. 

« Avec ce système d'alertes et d'interventions régionales, notre gouvernement a trouvé le juste équilibre : assurer au maximum la protection de la santé de la population, tout en réduisant au minimum les impacts des mesures sur notre société et notre économie. Bien que nous ne souhaitons pas progresser dans les paliers d'alerte mis en place, nous devons être aux devants du virus. C'est pourquoi nous avons élaboré une approche graduelle et adaptée à la réalité des différentes régions du Québec, et qui s'opérationnalise rapidement. Je souhaite également rappeler qu'il en va du comportement de chacun afin de maintenir à son plus bas la propagation du virus. Nous le faisons pour que nos enfants puissent continuer d'aller à l'école, pour protéger nos aînés, pour assurer la sécurité de nos travailleurs de la santé et pour relancer notre économie. » 

A indiqué, Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux  

« Ce qui est important de rappeler, c'est que les mesures sanitaires de base telles que la distanciation physique, l'hygiène des mains et le port du couvre-visage doivent être respectées en tout temps, et ce, pour les quatre paliers d'alerte. Se trouver au palier vert ne veut pas dire de baisser la garde. Chaque personne doit adopter des comportements permettant de limiter la transmission, et les milieux de vie et de travail doivent être aménagés dans ce même but. »  

A indiuqé, Horacio Arruda, directeur national de la santé publique 

Les paliers d'alerte seront révisés chaque semaine par les autorités de la santé publique et seront rendus publics à l'ensemble des Québécois sur le site Web Québec.ca/coronavirus.

La prise de décision des paliers d'alertes par région reposera sur plusieurs indicateurs associés à trois grands critères : 

  • la situation épidémiologique;
  • le contrôle de la transmission;
  • la capacité du système de soins.  

Ces trois critères s'accompagneront également d'une appréciation qualitative de la situation, en tenant compte de l'évolution régionale.

Lien connexe :

Pour en savoir davantage sur le système d'alertes et d'interventions régionales, consultez : msss.gouv.qc.ca/presse

SOURCE Cabinet du ministre de la Santé et des Services sociaux

Tags:

Droits d'auteurs

ARTICLE, REPORTAGE ET PHOTOS PROTÉGÉS PAR LES DROITS D'AUTEURS - Toute reproduction, totale ou partielle, photos, vidéos, articles, publié sur Zone911 est strictement interdite. Les auteurs des photos et articles détiennent toujours les droits lorsqu'elles ont été produite par eux. Toutes les publications sur Zone911 ont été dûment autorisées par les auteurs. Sachez que vous pouvez toujours partager les reportages sur vos médias sociaux comme Facebook via les boutons de partage ou à partir du URL de l'article. Voir la section, conditions d'utilisation pour plus de détails.