La SAAQ lance une nouvelle campagne sur les facultés affaiblies

Personne ne veut ça pour les fêtes. Pas d'alcool ou de drogue au volant.

À l’approche du temps des fêtes, la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) lance une nouvelle campagne sur les facultés affaiblies pour rappeler aux conducteurs que conduire un véhicule après avoir consommé de l’alcool ou de la drogue est un comportement risqué qui peut avoir des conséquences graves, même lorsque la consommation est modérée.

Période couverte : du 7 décembre 2020 au 3 janvier 2021

Thème : « Personne ne veut ça pour les fêtes. Pas d’alcool ou de drogue au volant. »

«Le temps des fêtes est un moment propice à la consommation d’alcool ou de cannabis. Alors, si vous prenez la route, prévoyez une solution pour un retour sécuritaire à la maison. De cette façon, vous permettez à tous les Québécois de circuler en sécurité sur nos routes. »

François Bonnardel, ministre des Transports et ministre responsable de la région de l’Estrie

« Sur la route, le risque zéro n’existe pas. Mais le risque d’accident augmente lorsque l’on conduit avec les facultés affaiblies. C’est pourquoi nous vous rappelons de prévoir des déplacements sécuritaires. Si vous avez consommé de l’alcool ou de la drogue, même modérément, ne conduisez pas. »

Nathalie Tremblay, présidente et chef de la direction de la Société de l’assurance automobile du Québec

Rappel des solutions possibles

N’y recourez que si elles sont offertes dans votre région et dans le respect des consignes et directives (COVID-19)Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre du gouvernement du Québec.

Le transport en commun − Prenez le bus ou le métro.

Les services de transport de personnes (taxi, Uber, Eva) – Ils vous ramèneront à la maison de façon sécuritaire.

Les services de raccompagnement − Contactez-les; ils sont offerts toute l’année dans certaines régions du Québec, sont peu coûteux et vous permettent de retrouver votre auto devant la maison le lendemain.

Le conducteur désigné − Rappelez-vous que c’est la personne qui n’a pas bu une goutte d’alcool ni consommé de drogue.

Attention, les consignes et directives du gouvernement du Québec peuvent changer selon l’évolution de la situation et ces recommandations devront être adaptées en conséquence.

Ne pas conduire après avoir consommé de l’alcool ou de la drogue, même modérément, demeure la meilleure solution.

Source: SAAQ 

Météo pour Québec

Vous avez besoin d'aide?
Vous pouvez communiquer avec la ligne 1 866 APPELLE (1 866 277-3553), de l’Association québécoise de prévention du suicide qui est accessible 24h sur 24.