Statistiques - En 2020 au Québec: Plus de décès, moins de naissance et d'immigrants

Important ralentissement de la croissance démographique du Québec en 2020

La population québécoise est estimée à 8 576 000 habitants au 1er janvier 2021, soit 19 300 personnes de plus qu'un an auparavant.

Selon le données de l'Institut de la statistique du Québec produit, ce gain est beaucoup plus faible que ceux enregistrés au cours des années précédentes.

En 2019 la croissance avait été de près de 110 000 personnes.

Cet important ralentissement, lié à la pandémie de COVID-19, s'explique par une réduction majeure des gains migratoires internationaux et, dans une moindre mesure, par une hausse des décès.

Ces constats sont tirés du bulletin Un aperçu de la situation démographique au Québec en 2020 publié aujourd'hui par l'Institut de la statistique du Québec.

Moins d'immigrants et de résidents non permanents

Le nombre d'immigrants admis au Québec en 2020 s'est grandement réduit.

Le Québec a accueilli 25 200 immigrants, comparativement à 40 600 l'année précédente.

On note également une très forte diminution du solde des résidents non permanents en 2020 au Québec (travailleurs temporaires, étudiants internationaux, demandeurs d'asile). Ce solde est passé d'un sommet de 60 700 en 2019 à - 9 900 en 2020. Un solde négatif signifie qu'il y avait moins de résidents non permanents à la fin de l'année qu'au début.

Ces diminutions sont liées aux restrictions instaurées aux frontières à compter de la mi-mars 2020 pour freiner la progression de la pandémie de COVID-19.

La pandémie n'a toutefois pas fortement affecté les échanges migratoires entre le Québec et les autres provinces canadiennes. Le Québec continue d'enregistrer des pertes au profit des autres provinces, mais le déficit de 2020 (- 1 700 personnes) est semblable à celui de 2019 (- 1 500 personnes).

Moins de naissances et surtout plus de décès

Le nombre de décès s'établit à 74 550 au Québec en 2020, en hausse de 10 % par rapport à l'année précédente (67 800 décès). Au cours des dix dernières années, la hausse annuelle moyenne des décès était d'un peu moins de 2 % et elle était principalement attribuable au vieillissement de la population. La hausse marquée enregistrée en 2020 constitue une exception liée à la pandémie de COVID-19.

En 2020, 81 850 bébés sont nés au Québec, soit une baisse de 3 % par rapport à 2019 (84 300). L'indice synthétique de fécondité est de 1,52 enfant par femme, moins qu'en 2019 (1,57 enfant par femme). La très grande majorité des bébés nés en 2020 ayant été conçus avant que les mesures pour contrer la pandémie de COVID-19 ne soient instaurées au Québec, l'effet possible de ces mesures sur le nombre de naissances ne devrait se faire sentir pleinement qu'à partir de l'année 2021.

Source: L'Institut de la statistique du Québec produit, analyse et diffuse des informations statistiques officielles, objectives et de qualité sur différents aspects de la société québécoise. Il est le responsable de la réalisation de toutes les enquêtes statistiques d'intérêt général. La pertinence de ses travaux en fait un allié stratégique pour les décideurs et tous ceux qui désirent en connaître davantage sur le Québec.

Météo pour Québec

Vous avez besoin d'aide?
Vous pouvez communiquer avec la ligne 1 866 APPELLE (1 866 277-3553), de l’Association québécoise de prévention du suicide qui est accessible 24h sur 24.

16607721798077944308