MERCI DE NOUS SUIVRE !

Vous êtes des milliers de lecteurs et lectrices à consulter Zone911 et ce, quotidiennement depuis 17 ans. Nous tentons de faire de notre mieux pour continuer à vous informer, 7 jours sur 7, 24h, malgré la situation difficile causée par la COVID-19. ZONE911 continue à vous informer. 
MERCI ENCORE ! 

 

CORONAVIRUS (COVID-19) EN DIRECT

Au Québec, en date du 6 avril 2020 à 13h

La situation est la suivante: 

8580 CAS CONFIRMÉS
+ 636

121 personnes décédées
+27
533 personnes hospitalisées
+8
164 personnes aux soins intensifs
+10
2942 personnes sous investigation
91 533 analyses négatives (cas infirmés)

Pour ralentir la propagation : RESPECTEZ LES CONSIGNES, restez à la maison, aucune visite, lavez vos mains souvent, éternuez / toussez dans votre coude, aucun rassemblement extérieur et intérieur et évitez les déplacements non essentiels entre les régions, villes et quartiers.

Si la COVID-19 vous inquiète ou si vous avez des symptômes :
Québec : 418 644-4545, Montréal : 514 644-4545, Montérégie : 450 644-4545, Outaouais : 819 644-4545, ailleurs au Québec : 1 877 644-4545

Voici l'outil d'auto-évaluation des symptômes COVID-19 - https://ca.thrive.health/covid19/fr 

Déversement dans la rivière Beauport : Un présumé pollueur recherché

Un présumé pollueur recherché suite à un déversement dans la rivière Beauport

Hier après-midi, les pompiers ont été informés par une citoyenne à l’effet que l’eau de la rivière Beauport semblait affectée par un produit, l’eau était de couleur blanchâtre ce qui n’était pas normal.

Notre collaborateur qui s'est rendu sur place a constaté une forte odeur.

Les pompiers se sont rendu sur place, à la hauteur de la rue des Cascades et près de la bibliothèque Étienne-Parent et ont constaté qu’un produit de nature pétrolier aurait été déversé dans la rivière, mais le produit exact est inconnu. Les pompiers ont alors installé des estacades afin de limiter le déversement. Ils ont par la suite fait appel à la sécurité civile ainsi qu’à Urgence Environnement du gouvernement.

Le Service des incendies ignore comment et où provient ce produit. Une enquête est ouverte afin de remonter ou retrouver le présumé pollueur. Le contrevenant pourrait d’exposer à une sévère contravention, a indiqué le porte-parole du SPCIQ.