Des policiers de Québec ont dû faire usage pour la première fois du naloxone

Hier soir, des policiers de Québec qui répondaient à un appel désordre dans un logement de Sainte-Foy ont dû faire usage du naxolone après avoir retrouvé une dame en détresse respiratoire au sol.

Selon les informations des policiers au moment de l’intervention, celle-ci aurait consommé des stupéfiants et ils soupçonnaient la consommation d’opioïdes.

Une dose de naloxone lui a été administrée par le sergent de patrouille sur les lieux.

Quelques instants plus tard, la respiration s’est régularisée et elle a repris conscience.

La femme a été prise en charge par la suite par les paramédics et conduite au centre hospitalier.

Le médecin traitant a confirmé aux policiers que l’utilisation de la naloxone a eu un effet bénéfique sur la victime.

Son état de santé s’est rapidement amélioré de sorte qu’elle a pu quitter l’hôpital au courant de la nuit.

CONDUITE AU POSTE DE POLICE
Toutefois, comme elle était recherchée pour 13 mandats d’arrestation, celle-ci s’est retrouvée en cellule au poste de police. Elle devrait donc comparaître au palais de justice de Québec au courant de la journée.

Un rappel sur la naloxone

Depuis quelques mois, en raison de la crise du Fentanyl, des policiers de Québec sont maintenant formés et équipés de naloxone. Lorsque les policiers suspectent que personne est victime d’une surdose d’opioïde, ils sont en mesure d’administrer le naxolone.

Depuis 2016, à Québec, 5 personnes sont décédées suite à une intoxication liée au fentanyl.

Qu’est-ce que la naloxone?

En plus d’être utilisée pour lutter contre les surdoses de fentanyl, la naloxone est également employée pour neutraliser les effets d’autres drogues de type opioïde comme l’héroïne, la morphine, la codéine ainsi que la méthadone.

La naloxone renverse temporairement la détresse respiratoire que cause une surdose d’opioïde. Même si l’usager reprend ses sens suite à l’administration de la naloxone, il doit absolument être transporté vers un centre hospitalier.

Comment est-il administré?
La naloxone déployée au sein du SPVQ est administrée par voie intranasale.