11 millions pour lutter contre l'exploitation sexuelle des enfants sur Internet

Le gouvernement de Québec a annoncé aujourd'hui injecter 11 millions de dollars pour lutter contre l'exploitation sexuelle des enfants sur Internet.

«Le budget octroyé, soit 2,2 M$ par année sur cinq ans, permettra à la Sûreté du Québec (SQ) de procéder à la création d'une équipe dévouée à ce type de crimes. L'équipe sera composée de policiers de la Sûreté du Québec et d'un policier du Service de police de la ville de Montréal (SPVM). Elle travaillera aussi en étroite collaboration avec les différents corps de police municipaux au Québec.»

« L'accessibilité grandissante des jeunes à Internet et aux médias sociaux peut avoir des répercussions dévastatrices. Comme société, il est de notre devoir de protéger nos enfants contre cette forme de criminalité complexe qu'est l'exploitation sexuelle sur Ie Web. L'octroi de ces sommes démontre l'engagement de votre gouvernement à combattre ce fléau qui sévit chez nos jeunes. Nous voulons les protéger et maintenir un milieu de vie sécuritaire pour tous les citoyens du Québec. » a indiqué, Geneviève Guilbault, vice-première ministre, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale

Depuis 2012, 750 prédateurs sexuels ont été arrêtés par la Sûreté du Québec.

La nouvelle équipe de coordination de la lutte contre l'exploitation sexuelle des enfants sur Internet viendra bonifier la coordination provinciale déjà en place.

Le nombre de signalement reçus annuellement est passé de 100 en 2012 à possiblement plus de 1 000 en 2019.

L'équipe sera composée de neuf membres de la SQ et d'un membre du SPVM et permettra, entre autres, de mettre en commun l'expertise des différents services de police et de détecter un plus grand nombre de prédateurs sexuels sur Internet.

Source: Communiqué de presse du cabinet de la vice-première ministre et ministre de la Sécurité publique

Météo pour Québec

Vous avez besoin d'aide?
Vous pouvez communiquer avec la ligne 1 866 APPELLE (1 866 277-3553), de l’Association québécoise de prévention du suicide qui est accessible 24h sur 24.