MERCI DE NOUS SUIVRE !

Vous êtes des milliers de lecteurs et lectrices à consulter Zone911 et ce, quotidiennement depuis 17 ans. Nous tentons de faire de notre mieux pour continuer à vous informer, 7 jours sur 7, 24h, malgré la situation difficile causée par la COVID-19. ZONE911 continue à vous informer. 
MERCI ENCORE ! 

 

CORONAVIRUS (COVID-19) EN DIRECT

Au Québec, en date du 3 avril 2020 à 13h

La situation est la suivante: 

6101 CAS CONFIRMÉS
+ 583

61 personnes décédées
+25
429 personnes hospitalisées
+64
122 personnes aux soins intensifs
+26
4233 personnes sous investigation
77 469 analyses négatives (cas infirmés)

Pour ralentir la propagation :

Restez à la maison, aucune visite.
Lavez vos mains souvent
Éternuez / toussez dans votre coude
Isolez-vous durant 14 jours si vous revenez d’un voyage
Évitez de visiter les aînés + les personnes vulnérables si vous êtes malade
Aucun rassemblement extérieur et intérieur

Si la COVID-19 vous inquiète ou si vous avez des symptômes :
- Québec : 418 644-4545
- Montréal : 514 644-4545
- Montérégie : 450 644-4545
- Outaouais : 819 644-4545
Ailleurs au Québec : 1 877 644-4545
Privilégiez les numéros locaux s’il y en a un pour votre région.

Voici l'outil d'auto-évaluation des symptômes COVID-19 - https://ca.thrive.health/covid19/fr 

Coup de chaleur : Voici des conseils de prévention pour les travailleurs

La chaleur est bien présente depuis deux jours dans plusieurs régions du Québec et les risques de coup de chaleur sont plus élevés et les travailleurs ce doivent être prudents. 

Par conséquent, la CNESST souhaite rappeler qu’une organisation du travail adéquate lors de travaux à la chaleur permet de prévenir les dangers pour la santé et la sécurité des travailleurs, dont le principal est le coup de chaleur.

Voici une série de conseils de la la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST).

Comment se produit un coup de chaleur?

Le coup de chaleur se produit lorsque la température corporelle augmente et que le corps ne réussit pas à se refroidir suffisamment. Il peut survenir brusquement lors de l’exécution d’un travail physique en ambiance chaude. Le risque est encore plus grand au cours des premières journées de chaque vague de chaleur parce que le corps a besoin de temps pour s’acclimater. Il augmente également à mesure que la température de l’air, le taux d’humidité et le taux d’ensoleillement s’élèvent.

Comment le reconnaître?

Les principaux signes et symptômes d’un coup de chaleu sont les suivants : 

• Étourdissements;
• Perte d’équilibre;
• Perte de conscience;
• Crampes musculaires;
• Frissons;
• Nausées;
• Maux de ventre et de tête;
• Vertiges;
• Confusion;
• Vomissements.

Il est donc essentiel de prendre les mesures de prévention nécessaires pour les éviter.

Que faut-il faire pour aider une personne qui présente ces symptômes?

Une personne qui souffre d’un coup de chaleur peut être en danger de mort. Il faut lui prodiguer immédiatement les premiers secours, et :
• aviser les services d’urgence (911 ou services d’urgence pour certains secteurs forestiers qui ne sont pas desservis par le 911);
• transporter la personne à l’ombre ou dans un endroit frais et lui retirer ses vêtements;
• asperger son corps d’eau;
• faire le plus de ventilation possible;
• lui donner de l’eau fraîche en petites quantités, si elle est consciente et lucide.


Comment prévenir les coups de chaleur?

L’employeur doit mettre en application des moyens de prévention, dont :
• planifier l’organisation du travail pour les journées chaudes à venir (ex. : reporter à plus tard les tâches exigeantes physiquement non essentielles, modifier les horaires, inclure des rotations des tâches);
• informer tous les travailleurs et les superviseurs – actuels, nouveaux, temporaires et étudiants – sur les risques, les moyens de prévention, les signes, les symptômes, et les premiers secours;
• superviser les travailleurs de façon adéquate;
• s’assurer que les travailleurs à risque prennent une pause de durée appropriée toutes les heures et augmenter la durée des pauses à mesure que la chaleur augmente;
• s’assurer que les travailleurs prennent leurs pauses dans des endroits climatisés ou à l’ombre;
• fournir aux travailleurs de l’eau fraîche en quantité suffisante, s’assurer qu’ils y ont accès et qu’ils en boivent [prévoir au moins un verre toutes les 20 minutes ou plus, selon les recommandations de l’utilitaire « Température de l’air corrigée » (TAC)];
• ajuster le rythme de travail en fonction de la température.

Quant au travailleur, il doit notamment :

• prendre des pauses à l’ombre ou dans un endroit frais toutes les heures;
• boire au minimum un verre d’eau toutes les 10, 15 ou 20 minutes (jusqu’à un maximum de 1,5 litre/heure), selon les conditions thermiques et la charge de travail;
• porter des vêtements légers, de couleur claire, favorisant l’évaporation de la sueur;
• se couvrir la tête lorsqu’il travaille à l’extérieur;
• réduire son rythme de travail en fonction des conditions climatiques (ex. : chaleur, humidité, ensoleillement) et de son degré d’acclimatation (tolérance à la chaleur).

Pour en savoir plus
Consultez le site Web de la CNESST à cnesst.gouv.qc.ca/chaleur

Source: CNESST