COVID-19 EN DIRECT AU QUÉBEC

COVID-19 - La situation au Québec

Date 18 Septembre 2020

    • 297 nouveaux cas, pour un nombre total de personnes infectées de 66 653.
    • Aucun décès n’est survenu dans les 24 dernières heures, mais 1 décès survenu à une date inconnue s’ajoute, pour un total de 5 792 décès.
    • Le nombre d’hospitalisations est resté stable par rapport à la veille, avec un cumul de 136. Parmi celles-ci, le nombre de personnes se trouvant aux soins intensifs a augmenté de 1, pour un total de 30.
    • Les prélèvements réalisés le 16 septembre s’élèvent à 29 726, pour un total de 2 009 253.

 Source: Quebec.ca

ATTENTION: Nouveau stratagème de fraude avec le virement interac

NE VOUS FAITES PAS AVOIR 

Afin de prévenir et sensibiliser les citoyens d’un nouveau stratagème de fraude avec le virement interac qui semble prendre de l’ampleur, le Service de police de Gatineau a publié un communiqué de presse. 

Cette nouvelle tendance implique le virement Interac, notamment lors de transactions amorcées après consultation de sites d’annonces sur Internet. Le SPVG invite les citoyens à faire preuve de prudence lorsqu’ils doivent transférer de l’argent à un individu par virement Interac.

Voici comment les fraudeurs s’y prennent.

? La victime remarque un appartement à louer ou une voiture à vendre sur un site d’annonces Internet. Les coordonnées d’une personne-ressource sont inscrites dans l’annonce afin de faciliter le contact entre la victime et le suspect.

? Après une discussion avec le supposé vendeur, la victime prend rendez-vous avec lui pour visiter l’appartement ou voir le véhicule en question.

? Peu avant la date de la rencontre, le «?vendeur?» demande à sa victime de lui transférer une somme d’argent, par virement Interac, afin de lui démontrer le sérieux de sa démarche «?d’acheteur?».

- Le supposé vendeur mentionne à sa victime qu’il n’acceptera pas le virement de fonds immédiatement, mais que ce geste démontrera sa bonne foi.

- Le suspect indique à sa victime de garder pour elle la réponse à la question de sécurité inscrite lors de la transaction en ligne.

- Le suspect précise que la réponse à la question de sécurité pourra être donnée en temps et lieu, au moment de conclure la transaction.

? Entre temps, la victime reçoit un courriel d’avis de son institution financière indiquant que le virement a été déposé dans le compte du destinataire.

- Le montant du virement est effectivement débité du compte de la victime, sans que celle-ci ait donné au suspect la réponse à la question de sécurité.

? Finalement, une fois la date de rencontre arrivée, la victime se présente à l’endroit convenu et constate que personne n’est sur place. Elle réalise alors que l’appartement convoité n’est pas à louer ou qu’aucun véhicule n’est à vendre.

Comment cette fraude est-elle possible?

? Certaines institutions financières permettent aux destinataires d’un transfert de fonds d’activer une option de dépôt automatique.

? Les victimes ne sont pas mises au courant que cette option a été activée lorsqu’elles effectuent leur transaction.

? Cette option offerte par Interac est tout à fait légale. Différentes institutions financières y adhèrent.

Comment prévenir ce genre de fraude?

? Les virements Interac devraient uniquement être effectués à des personnes de confiance et que l’on connaît personnellement.

? Si un virement de fonds à une personne inconnue est nécessaire, il importe d’effectuer la transaction en présence physique de la personne et de l’article convoité.

? Il est important de se rappeler qu’un dépôt d’argent à un particulier est et restera toujours risqué, car il dépend de la bonne volonté du destinataire.

? En cas de doute, les citoyens sont invités à communiquer avec leur service de police.

Source des informations via un communiqué de presse du service de police de Gatineau.

 

Droits d'auteurs

ARTICLE, REPORTAGE ET PHOTOS PROTÉGÉS PAR LES DROITS D'AUTEURS - Toute reproduction, totale ou partielle, photos, vidéos, articles, publié sur Zone911 est strictement interdite. Les auteurs des photos et articles détiennent toujours les droits lorsqu'elles ont été produite par eux. Toutes les publications sur Zone911 ont été dûment autorisées par les auteurs. Sachez que vous pouvez toujours partager les reportages sur vos médias sociaux comme Facebook via les boutons de partage ou à partir du URL de l'article. Voir la section, conditions d'utilisation pour plus de détails.