envoyez nousvos photos

Covid-19 - Non respect des consignes : Plus de 900 interventions policières à Québec

Voici l'état de la situation au Service de police de Québec

Les policiers de Québec sont intervenus à plus de 900 reprises auprès de citoyens qui ne respectaient pas les consignes du gouvernement.

Dans la très grande majorité des cas, les citoyens ont été collaboratifs.

Toutefois, dans une vingtaine de cas, les citoyens pourraient recevoir une contravention variant de 1000 $ à 6000 $ dollars. Des enquêteurs du SPVQ étudient ces cas et des rapports d’infraction générale pourraient être remis au DPCP.

Dans une des situations de non-coopération, où la personne ne respectait pas les règles de confinements, le SPVQ a dû faire appel au traçage du téléphone mobile, soit par géolocalisation. Il s’agirait du seul au cas au Québec.

En moyenne, le service de police reçoit une vingtaine d’appels par jour pour des situations où des personnes ne respectent pas les consignes.

Le chef de police a tenu à préciser que son service de police est en mesure d’opérer et son modèle demeure intact, il n’y a aucun cas de Covid-19 chez les policiers du SPVQ. Un certain nombre de policiers a été retiré par moment par mesure préventive à la suite d'une intervention. Le temps de recevoir un diagnostic.

Le SPVQ a remarqué une hausse des cas de violence conjugale. Le chef de police invite la population à ne pas hésiter à contacter le 9-1-1, les policiers peuvent intervenir rapidement. Des groupes communautaires peuvent aussi intervenir à la demande des policiers.

Le nombre de vols dans les commerces est en baisse. Le SPVQ a remarqué une baisse dans les commerces. Toutefois, comme plusieurs commerces et terrains sont vidés, le service de police a adapté des plans d’intervention afin de réduire les vols. Le chef de police a indiqué que les policiers sont maintenant affectés près des commerces et sont en mesure d’intervenir en temps réel. D’ailleurs, deux groupes d’individus ont été arrêtés dans les derniers jours.

Concernant les fraudes, la situation demeure inchangée, toutefois, les méthodes sont différentes et les individus s’adaptent pour tenter de frauder les citoyens. Le SPVQ demande aux citoyens d’être vigilants.

Concernant les accidents de la route, une baisse importante a été enregistrée.

De plus, en raison de la Covid-19, les policiers interviennent auprès des résidences de personnes âgées. La situation sécurise les résidents et le personnel soignant. Les policiers sont formés pour intervenir dans toutes situations. De plus, le chef de police rapporte qu’au niveau des itinérants, aucun de Covid-19 n’a été rapporté sur l’ensemble de la ville. D’ailleurs, il fait remarquer que la grande majorité des itinérants collaborent avec les agents.

Le SPVQ a mis en place des mesures de sécurité afin de protéger l’ensemble des policiers de la ville de Québec. Des pochettes remplies d’équipements de protection ont été distribuées aux policiers. De plus, ceux-ci ont accès à des équipements individuels qu’ils peuvent utiliser lors des différentes interventions. Des postes de désinfections ont été ouverts à même les édifices du corps de police. Ils sont accessibles en tout temps, 24h 7 jours sur 7. Au niveau des enquêteurs, des mesures de distanciations ont été mises en place à différents endroits afin de permettre de continuer leur travail.

Les briefings de patrouille, faite normalement au poste de police avant le quart de travail, ont été modifiés. Ainsi, les policiers reçoivent dorénavant les instructions et informations directement dans leur autopatrouille par leur terminal véhiculaire ou via les ondes radio.

Pour le bloc cellulaire, des mesures de désinfections sont entreprises de manière soutenue et régulière. Ces mesures ont été mises en place grâce à la collaboration du CIUSSS.

Le chef de police de Québec, Robert Pigeon, a tenu à remercier ces policiers, les employés de la centrale 9-1-1 et les autres intervenants, pour leur travail.