envoyez nousvos photos

IMPORTANT  - Citoyens et lecteurs de Québec, ZONE911 a grandement besoin de vous, de VOS INFORMATIONS, de votre aide, afin de pouvoir continuer de vous informer sur les divers événements qui se produisent ici.

Vous êtes témoin d'un accident, d'un incendie, DE TOUT déploiement de policiers, pompiers et paramédics, d'une situation anormale, n'hésitez pas, informez Zone911, soit par la page Facebook de Zone911 ou directement via le site internet: cliquez ici

Merci à tous d'aider ZONE911 à continuer à vous informer. 

Avez-vous pensé de vérifier votre avertisseur de fumée ? Voici pourquoi et quelques conseils

Avec le changement d'heure (retour à l'heure normale de l'Est) qui aura lieu dans la nuit du 31 octobre au 1er novembre 2020 est le moment privilégié pour vérifier le bon fonctionnement des avertisseurs de fumée et remplacer les piles au besoin.

L'avertisseur de fumée demeure l'outil le plus efficace pour aviser rapidement en cas d'incendie. Il n'est pas optionnel, mais bien obligatoire.

C'est pourquoi les propriétaires et locataires sont encouragés à profiter du changement d'heure pour s'assurer du bon fonctionnement de leurs avertisseurs de fumée.

Il s'agit d'un geste simple et rapide qui permet non seulement d'assurer la sécurité de tous, mais aussi de sauver des vies.

N’attendez pas que les piles de votre avertisseur de fumée fassent bip-bipppp pour les changer.

Voici un exemple

Mercredi dernier, un incendie s'est déclaré dans un immeuble de 10 logements du 2475 avenue Saint-David.

Selon le SPCIQ, nul été de l’intervention du voisin, cet incendie aurait pu avoir un triste dénouement. Le logement où l'incendie a débuté comportait un avertisseur de fumée non fonctionnel de plus de 10 ans dont la batterie ne fonctionnait pas.

Il est de la responsabilité du propriétaire de fournir et d’installer un avertisseur de fumée fonctionnel de moins de 10 ans, a indiqué le SPCIQ. 

Il est de la responsabilité du locataire de maintenir la batterie branchée et de changer celle-ci. Le changement d’heure approche, c’est le moment d’y penser!, a jouté le SPCIQ. 

La saviez-vous ?

Em moyenne, entre 50 et 100 personnes perdent la vie dans des incendies.

Entre 2015 et 2017, 131 personnes sont décédées dans un incendie de bâtiment.

Dans les cas où les bâtiments résidentiels étaient munis d’équipement de sécurité incendie (avertisseur de fumée ou système d’alarme incendie), près de 1 fois sur 4, (25,5 %) ceux-ci ne fonctionnaient pas.

En résumé, plus de 33 % des bâtiments résidentiels incendiés annuellement n’ont pas d’équipement de sécurité incendie en bon état de fonctionnement ou n’ont pas d’avertisseur de fumée ou de système d’alarme incendie.

Où installer ses avertisseurs
Tous les occupants de votre maison doivent entendre les avertisseurs lorsqu’ils se déclenchent.

Dans quelles pièces faut-il les installer?

Il est recommandé d’avoir 1 avertisseur :

à chaque étage, y compris le sous-sol;

dans le corridor près des chambres;

dans chaque chambre où l’on dort la porte fermée;

près des escaliers.

Les étages mesurant plus de 10 mètres de haut (33 pieds) devraient avoir 2 avertisseurs, soit 1 à chaque extrémité.

À quel endroit faut-il les fixer?

Les avertisseurs de fumée doivent être installés :

au plafond, à un minimum de 10 centimètres (4 pouces) du mur ou au mur, à une distance de 10 à 30 centimètres (4 à 12 pouces) du plafond;

à une distance de 1 mètre (40 pouces) d’un ventilateur, d’un climatiseur, d’une prise ou d’un retour d’air. Le déplacement d’air provoqué par ces appareils peut repousser la fumée et nuire au fonctionnement de l’avertisseur;

sans obstruction afin que la fumée puisse se rendre à l’avertisseur.

Sources des informations: Ville de Montréal, Sécurité publique et SPCIQ

Offre d'emploi et formation