L'histoire du jour : À peine libéré de la prison, il prend la fuite

Ce matin, vers 11h30, un individu a causé une mobilisation policière après s'être sauvé à la sortie du centre de détention de Québec (prison d'Orsainville)

Selon nos informations, l'individu qui venait d'être libéré de la prison, et qui devait se rendre sous supervision à un endroit déterminé, selon les conditions de liberté établies par un juge, a pris la poudre d’escampette dès qu'il a eu le nez à l’extérieur.  

Comme il venait d'être libéré, il n'était pas menotté. Par sa fuite, il s'en est suivi d'une poursuite à pied dans le secteur du centre de détention.  Les policiers de Québec et la Sûreté du Québec ont été mobilisés à la demande du centre de détention. 

Un chauffeur de taxi se retrouve bien malgré lui au milieu de l’opération policière.

Pendant sa fuite, le fuyard prend un taxi pour se soustraire aux policiers. Son arrestation s’est effectuée quelques kilomètres plus loin à Wendake.

Encore sous l’effet du stress et de l’adrénaline que lui a causée cette aventure, le chauffeur de taxi nous a raconté son histoire.  

Celui-ci répondait à un appel pour un client, arrivée dans le stationnement du centre commercial de la rue de la Faune, un individu lui fait signe et entre dans le véhicule. Puis, il lui demande de le conduire dans le secteur du village Huron.

Quelques instants plus tard, la centrale d’appel de taxi communique par radio avec le chauffeur et lui demande si un client se trouve à bord. Lors des échanges avec la répartitrice, il comprend entre les lignes qu’il se passe quelque chose. Le chauffeur tente de calmer son stress et d’apaiser la situation en lui parlant calmement. C’est alors que le présumé client, qui est assis derrière, lui indique que les policiers le recherchent, puis lui demande de changer de destination. Les policiers ne sont pas très loin. Le chauffeur tente alors de gagner du temps, circule lentement et fait semblant de ne pas connaître la nouvelle destination. Puis, à la vue des autopatrouilles, près de la rue Racine et du boulevard Valcartier, l'individu prend à nouveau la poudre d’escampette entre des bâtiments de Wendake.

Quelques instants plus tard, l’individu est arrêté et conduit à la centrale de police.

Celui-ci devra à nouveau comparaitre devant le juge pour répondre à son bris de conditions. Il est fort probable qu’il ne pourra bénéficier d’une seconde libération et restera fort probablement derrière les barreaux.

Météo pour Québec

Vous avez besoin d'aide?
Vous pouvez communiquer avec la ligne 1 866 APPELLE (1 866 277-3553), de l’Association québécoise de prévention du suicide qui est accessible 24h sur 24.

16607721798077944308