envoyez nousvos photos

IMPORTANT  - Citoyens et lecteurs de Québec, ZONE911 a grandement besoin de vous, de VOS INFORMATIONS, de votre aide, afin de pouvoir continuer de vous informer sur les divers événements qui se produisent ici.

Vous êtes témoin d'un accident, d'un incendie, DE TOUT déploiement de policiers, pompiers et paramédics, d'une situation anormale, n'hésitez pas, informez Zone911, soit par la page Facebook de Zone911 ou directement via le site internet: cliquez ici

Merci à tous d'aider ZONE911 à continuer à vous informer. 

La police de Québec a résolu cinq incendies criminels sur son territoire

Deux hommes âgés de 33 et 44 ans ont été arrêtés en lien avec cinq incendies criminels survenus dernièrement, sur une période de 4 semaines dans le secteur de Sainte-Foy.

L’un des suspects va comparaitre après-midi au palais de justice pour répondre à une accusation d’incendie criminel. Il n’est pas écarté qu’une accusation de crime à caractère haineux soit portée, a indiqué Jean-François Vézina du SPVQ. C'est la justice qui déterminera le tout. Le 6 aout dernier, la voiture de Mohamed Labidi a été incendiée. Selon l’enquête policière, l’un des individus visait un musulman, mais pas spécifiquement Mohamed Labidi, un membre de la communauté musulmane du Centre culturel islamique de Québec.

C’est lors de l’interrogatoire que les enquêteurs ont été en mesure de relier l’incendie du véhicule et à quatre autres incendies dans des conteneurs.

L’un des incendies est survenu dans un conteneur extérieur de l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec (Hopital Laval). L’incendie aurait pu avoir des conséquences graves alors qu’il s’était propagé dans un conduit provoquant un immense panache de fumée noire.

Le SPVQ a aussi confirmé que les incendies ont été allumés à proximité dans un rayon d’un kilomètre et de leur lieu de résidence. De plus, les deux suspects demeuraient près de Mohamed Labidi.

L’un des suspects avait une attirance envers le feu par contre, selon les informations que le SPVQ détient, l’individu n’appartiendrait à aucun groupe d'idéologique spécifique, a indiqué Jean-François Vézina.

Le travail d’enquête a été effectué par les policiers affectés à la patrouille et par les enquêteurs.

Offre d'emploi et formation