envoyez nousvos photos

IMPORTANT  - Citoyens et lecteurs de Québec, ZONE911 a grandement besoin de vous, de VOS INFORMATIONS, de votre aide, afin de pouvoir continuer de vous informer sur les divers événements qui se produisent ici.

Vous êtes témoin d'un accident, d'un incendie, DE TOUT déploiement de policiers, pompiers et paramédics, d'une situation anormale, n'hésitez pas, informez Zone911, soit par la page Facebook de Zone911 ou directement via le site internet: cliquez ici

Merci à tous d'aider ZONE911 à continuer à vous informer. 

COVID-19 : Voici les observations sur les hospitalisations

Pandémie de la COVID-19 - La tendance observée vers une stabilisation des nouvelles hospitalisations se poursuit

Diffusions de deux Communiqués  

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, a pris connaissance de la mise à jour des deux rapports produits chaque semaine par l'Institut national d'excellence en santé et en services sociaux (INESSS).

Sur la base des données colligées jusqu'au 25 octobre 2020, les projections pour l'ensemble du Québec ne prévoient pas de dépassement des capacités hospitalières dédiées à la COVID-19 au cours des quatre prochaines semaines.

Si le taux de transmission demeure constant, le nombre de patients hospitalisés pourrait rester stable, et même diminuer. Cette tendance est particulièrement observée dans la région de Montréal. Par contre, les projections pour les autres régions du Québec montrent une plus grande incertitude et donc une plus grande variabilité dans les résultats probables. Les projections pour ces régions n'excluent pas la possibilité d'un dépassement des capacités hospitalières.

Notons que le nombre d'hospitalisations anticipées est en légère baisse par rapport à celui de la semaine dernière et comparable à la moyenne des quatre dernières semaines.

---------------

Risques d'hospitalisation et projections des besoins hospitaliers 

Mise à jour du 30 octobre 2020

L'Institut national d'excellence en santé et en services sociaux (INESSS) rend disponible aujourd'hui la plus récente mise à jour des deux rapports qu'il produit de manière hebdomadaire en soutien aux décideurs et aux gestionnaires du réseau de la santé et des services sociaux.

Il ressort du rapport sur les risques d'hospitalisation que :

• Parmi les nouveaux cas confirmés au cours de la semaine du 19 au 25 octobre, 319 présentent un risque élevé d'hospitalisation (versus 358 la semaine précédente);

• Le nombre de nouveaux cas est en légère baisse par rapport à la semaine précédente (6 564 versus 6918);

• Cette diminution est observée pour tous les groupes d'âge et selon le profil de comorbidité et dans la plupart des régions;

• Le nombre d'hospitalisations anticipées (319) est en légère baisse par rapport à celui de la semaine passée et est comparable à la moyenne des 4 dernières semaines.

 

Quant au rapport de projections sur les besoins hospitaliers, il met en lumière les éléments suivants :

• Pour l'ensemble du Québec, la tendance observée les deux dernières semaines vers une stabilisation des nouvelles hospitalisations se poursuit;

• Si le taux de transmission reste constant, le nombre de patients hospitalisés pourrait rester stable, voire même diminuer;

• Sur la base des données colligées jusqu'au 25 octobre 2020, les projections ne prévoient pas de dépassement des capacités hospitalières dédiées à la COVID-19 au cours des 4 prochaines semaines.

o Cette tendance est particulièrement observée pour Montréal et ses régions proches (zone 1);

o Toutefois, les fluctuations du taux de transmission dans la zone 2 amènent une plus grande incertitude dans les projections et n'excluent pas la possibilité d'un dépassement des capacités hospitalières dédiées de lits sur les étages de cette zone.

 

Cependant l'INESSS tient à souligner certaines limites en lien avec ces projections :

• Une analyse rétrospective des projections suggère que les modèles sont généralement robustes, mais la précision se dégrade avec le temps, et ce, de façon plus marquée au-delà de la troisième semaine;

• Au-delà de la disponibilité des lits, d'autres facteurs influencent également la capacité hospitalière, notamment la disponibilité du personnel et du matériel;

• Il n'est toujours pas possible en ce moment d'exclure des données les cas qui sont placés en isolement préventif dans les lits d'hospitalisation.

--------------

« Les efforts de chacun au cours du mois d'octobre ont donné des résultats. Depuis trois semaines, les projections sont encourageantes. Nous devons cependant être prudents, car ces tendances peuvent facilement être renversées et certaines régions du Québec demeurent sous haute surveillance. C'est pourquoi on doit continuer de réduire notre nombre de cas afin de diminuer le nombre d'hospitalisations et limiter les décès. »

Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux

Sources: Cabinet du ministre de la Santé et des Services sociaux et lde 'Institut national d'excellence en santé et en services sociaux

 

 

 

Offre d'emploi et formation