Erreur
  • JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 72
Menu
A+ A A-

ZONE911 Vous invite à être prudents sur le net!

Reportage par: Frédéric Lambany

Il y a quelques semaines, nous avons reçu un courriel provenant d’une adolescente qui stipulait avoir été approché par un homme beaucoup plus âgé qu’elle sur MSN. Suite à ce courriel, l’équipe de ZONE911 a voulu mettre en garde jeunes et moins jeunes de certains pièges sur internet et comment agir face à ces pièges. 

CONSEILS SUR LE NET 

- Ne donnez jamais votre vrai nom, numéro de téléphone ou adresses sur un chat

- Faites attention à ce que vous écrivez dans un blogue. Plus vous donnez d’informations personnelles, ce que vous vivez etc., plus vous êtes à risque d’être piégés.

- Choisissez un bon pseudonyme qui ne rappelle pas votre nom, âge ou ville

- Ne croyez pas ce que les gens peuvent dire. Certains essaient d’abuser la confiance des autres

- Ne téléchargez pas tout et n’importe quoi, surtout de ceux que vous ne connaissez pas! Il pourrait s’agir d’un virus.

- Soyez prudents avec la webcam et les appareils photo numériques : des personnes malintentionnées s’amusent à prendre des photos ou à enregistrer les vidéos pour les publier sur des réseaux douteux (pédophilie, pornographie)

- Ne répondez pas aux messages abusifs. Il vaut mieux éviter un échange avec l’auteur du message intimidant.

CONSULTEZ LE REPORTAGE COMPLET:  
Que faire, exemples, informations utiles et aspects jurédiques.

SI UN PROBLÈME SURVIENT

 -  Si un problème survient, n’ayez pas peur d’en parler à quelqu’un en qui vous avez confiance

-   N’effacez pas les historiques de conversation (logs) ils pourraient être utile

-   Si vous croyez être en danger, contactez immédiatement la police

-   Vous pouvez porter plainte en utilisant le site internet www.cyberaide.ca ou en contactant votre corps de police local

 

CERTAINS COMPORTEMENTS CRIMINELS 

Il y a plusieurs types de comportement que nous pouvons observer sur internet. Les prédateurs sexuels sur le net peuvent essayer de « devenir ami » afin d’obtenir certaines informations et ainsi être en position de confiance et abuser la victime potentielle. Certains vont essayer de se faire passer pour une jeune fille ou un jeune garçon, quand ils sont beaucoup plus âgés et ainsi tenter d’avoir un rendez-vous.

D’autres vont essayer une autre tactique et demander au jeune de faire un « spectacle » sur la webcam ou avec un appareil photo numérique. Bien souvent, cette personne peut être un ami ou une connaissance à l’école. Malheureusement, une fois la prestation terminée, la vidéo ou les photos peuvent se retrouver à la vue de tous sur internet.

Plusieurs jeunes ont été victimes de ce genre d’acte car ils se croyaient en toute intimité et en toute confiance avec son interlocuteur. Certaines personnes sont exhibitionnistes et tentent par tous les moyens de se faire voir nu sur une webcam. Ce comportement est aussi criminel quand il est commis envers des jeunes de moins de 16 ans.

 

LA LOI 

Plusieurs loi touchent directement et indirectement les comportements ou les actes criminels commis à l’aide d’Internet : 

Le leurre en est un exemple. Article tiré du code criminel canadien : 172.1 (1) Commet une infraction quiconque communique au moyen d’un ordinateur

a)une personne âgée de moins de dix-huit ans ou qu'il croit telle, en vue de faciliter la perpétration à son égard d'une infraction visée au paragraphe 153(1) ( Personne en situation d'autorité, voir abus sexuels), aux articles 155 (inceste)ou 163.1(pornographie juvénile), aux paragraphes 212(1) (proxénétisme) ou (4) ou aux articles 271 (agression sexuelle), 272 (agression sexuelle armée)  ou 273(agression sexuelle grave);

b) une personne âgée de moins de seize ans ou qu'il croit telle, en vue de faciliter la perpétration à son égard d'une infraction visée aux articles 151 (contact sexuel) ou 152 (incitation à des contacts sexuels), aux paragraphes 160(3) (bestialité en présence d'enfants) ou 173(2) (exhibitionnisme) ou à l'article 280 (enlèvement d'une personne de moins de 16 ans);

c) une personne âgée de moins de quatorze ans ou qu'il croit telle, en vue de faciliter la perpétration à son égard d'une infraction visée à l'article 281 (enlèvement d'une personne âgée de moins de 14 ans.)

 

SERVICES POLICIERS 

Il est de la responsabilité du corps de police local de recueillir une plainte relative à un crime ou un comportement de nature suspect sur internet. Cependant, dépendamment du niveau de police offert par le service, cette plainte peut, par la suite,  être examinée par le Module de Cybersurveillance et de vigie (MCV) de la Sûreté du Québec.

À cette étape, le MCV va déterminer si il y a matière à enquête et va travailler conjointement avec l'unité opérationnelle d'enquête. Si les résultats de l'enquête permettent une intervention sur le plan légal, un processus judiciaire sera entrepris.

Le MCV a également pour mandat de détecter et d'analyser les tendances liées à la cybercriminalité et de former les membres de la Sûreté du Québec en matière de la lutte à la criminalité sur Internet.

En portant plainte via le service de Cyberaide.ca, les requêtes sont examinées préalablement par le service et sera acheminé au bon corps de police. Ce cervice est pan-canadien et traite même parfois des demandes internationales. Pour le Québec, la majorité des plaintes sont acheminées à la SQ.

 

CERTIFICAT EN CYBERENQUÊTE 

L'école Polytechnique de Montréal offre depuis janvier 2007 un certificat spécialisé en cyberenquête. Les objectifs sont de fournir des connaissances et développer des habiletés permettant de répondre aux exigences du travail de policier en matière de prévention et de résolution des crimes mettant en jeu des ordinateurs ou Internet. Ce certificat s'adresse d'abord aux policiers intéressés à développer leurs compétences en enquêtes virtuelles. Il s'adresse également aux avocats et autres employés d'organisations concernées par les problématiques de la cybercriminalité.

 

RESSOURCES

www.internet101.ca (S'informer)

www.cyberaide.ca (Porter plainte)

www.webaverti.ca  (S'informer)

www.internetsanscrainte.fr (S'informer)

Retour en haut