Alcool au volant : 7 arrestations à Lévis

 

 

Les policiers de Lévis ont été fort occupés avec des dossiers de conduite avec les capacités affaiblies. Depuis samedi, 7 automobilistes ont été arrêtés pour capacités affaiblies.

Des automobilistes se mettent dans le trouble et mettent aussi en danger les citoyens et pourtant, ils auraient pû faire appel à Opération Nez rouge qui vient de débuter ses activités ou faire appel à un ami, un taxi, Uber ou à un service de raccompagnement.

Voici les 7 champions du jour.

La nuit dernière, vers 1 h 45, les policiers sont informés par des employés du traversier qu’un automobiliste semblait en état d’ébriété. Les agents ont tout simplement attendu que le traversier arrive au quai et ont procédé à l’interception. Le conducteur, un homme d’une cinquantaine d’années, a soufflé plus du double de la limite permise, a indiqué Patrick Martel, porte-parole au SPVL.

Dimanche, 0 h 19, dans le secteur de l’avenue Taniata, un citoyen a communiqué que les policiers après avoir observé une conductrice en état d’ébriété. Elle a été arrêtée rapidement dans le même secteur. Elle a été conduite au poste de police où elle a soufflé plus du double de la limite permise.

Dimanche, vers 3 h 14, les policiers procèdent à une interception dans le secteur de la rue Victor Hugo. Le conducteur âgé d’une vingtaine d’années avait plus du double de la limite permise.

Toujours dimanche, vers 4 h 34, les policiers procèdent à une autre interception dans le secteur de Saint-Romuald. Le conducteur démontrait clairement une conduite erratique. «Il conduisait comme un livreur de journaux qui faisait les deux bords de la rue», a indiqué le porte-parole de la police. L’homme, âgé dans la vingtaine, a refusé de se soumettre à l’alcootest.

Dimanche après-midi, vers 15 h, dans le secteur de Charny, près d’un chemin de fer, un conducteur âgé d’une cinquantaine d’années a percuté l’arrière d’une voiture qui s’était immobilisée subitement à cause d’un camion de déneigement. Après l’impact, le conducteur n’a pas fait son devoir de citoyen, soit de s’arrêter sur les lieux d’un accident et a pris la fuite. Toutefois, les policiers ont été en mesure d’obtenir sa plaque d’immatriculation et ceux-ci se sont présentés à sa résidence. Ils n’ont eu qu’à l’attendre. Ils ont procédé à son arrestation et celui-ci a soufflé plus de trois fois la limite permise.

Samedi en début de soirée, vers 20 h 17, une conductrice a accroché deux véhicules stationnés dans le secteur de Saint-Nicolas. Elle a refusé de se soumettre à l’appareil de détection approuvé (ADA).

Et le dernier champion de la fin de semaine.

Samedi matin vers 11 h 20, un homme âgé dans la vingtaine a volé la camionnette d’un employé d’une entreprise. L’employé venait tout juste de déplacer le camion qui était toujours en marche. Le suspect a profité de ce moment pour fuir avec le camion. Le suspect, qui n’était pas visiblement pas en état de conduire, a été intercepté quelques minutes plus tard à peine 200 mètres plus loin.

Dans sa fuite, il a eu le temps de percuter un poteau de signalisation et causer des dommages à une résidence. Celui-ci a refusé de passer l’alcootest. Il aurait tenu des propos agressifs envers les policiers. En plus d’avoir refusé de se soumettre à l’alcootest, d’autres accusations pourraient s’ajouter, dont celles de menaces envers les policiers.