MERCI DE NOUS SUIVRE !

Vous êtes des milliers de lecteurs et lectrices à consulter Zone911 et ce, quotidiennement depuis 17 ans. Nous tentons de faire de notre mieux pour continuer à vous informer, 7 jours sur 7, 24h, malgré la situation difficile causée par le COVID-19. ZONE911 continue à vous informer. 
MERCI ENCORE ! 

 

COVID-19
Sauver des entreprises et des emplois.
SOLIDARITÉ - FAITES VOS ACHATS ICI AU QUÉBEC

CORONAVIRUS (COVID-19) EN DIRECT

Au Québec, en date du 31 mars 2020 à 13h

La situation est la suivante: 

4162 CAS CONFIRMÉS
+ 732

31 personnes décédées
+6
29 personnes guéries 
289 personnes hospitalisées
+51
82 personnes aux soins intensifs
+4
5601 personnes sous investigation
63 378 analyses négatives (cas infirmés)

Pour ralentir la propagation :
Lavez vos mains souvent
Éternuez / toussez dans votre coude
Isolez-vous durant 14 jours si vous revenez d’un voyage
Évitez de visiter les aînés + les personnes vulnérables si vous êtes malade
Aucun rassemblement extérieur et intérieur

Si la COVID-19 vous inquiète ou si vous avez des symptômes :
- Québec : 418 644-4545
- Montréal : 514 644-4545
- Montérégie : 450 644-4545
- Outaouais : 819 644-4545
Ailleurs au Québec : 1 877 644-4545
Privilégiez les numéros locaux s’il y en a un pour votre région.

Voici l'outil d'auto-évaluation des symptômes COVID-19 - https://ca.thrive.health/covid19/fr 

Premier cas probable de coronavirus au Québec

La ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann, a confirmé un premier cas probable au Québec du coronavirus (COVID19).

La ministre Danielle McCann, a annoncé aujourd'hui un cas probable d'infection au coronavirus (COVID-19) au Québec.

Des tests ont été effectués et les résultats d'analyse du Laboratoire de santé publique du Québec se sont révélés positifs.

Une autre analyse doit maintenant être réalisée par le Laboratoire de microbiologie de Winnipeg afin d'obtenir une confirmation officielle.

Accompagnée du directeur général adjoint de la protection de la santé publique, Yves Jalbert, la ministre a rappelé que le Québec s'est doté de mesures efficaces pour à la fois détecter et prendre en charge les personnes infectées, illustrant un haut niveau de préparation du réseau pour ce type de situation.

La personne infectée, qui est de retour d'un voyage en Iran, s'est présentée dans une clinique médicale, car elle présentait des symptômes légers.

Lors de la prise en charge de cette personne, toutes les mesures de précaution ont été mises en place.

Son état ne nécessitant pas d'hospitalisation, elle est présentement en isolement seule à son domicile.

Une recherche des contacts étroits de la personne infectée est en cours afin d'appliquer les mesures de protection nécessaires dans la communauté. Une démarche similaire sera menée relativement à son déplacement en avion.

Rappelons qu'au Québec,en date du 27 février 2020 à 20 h, il y a 1 cas probable et 21 personnes sous investigation. Ce nombre s’explique par l’augmentation du nombre de pays pour lesquels une analyse pour le COVID-19 est recommandée. De plus, il y a eu 79 analyses négatives (cas infirmés). Tous les autres signalements ont été rejetés, car ils ne répondaient pas à la définition du COVID-19.

Ailleurs au Canada, en Ontario, 6 cas de confirmés et 7 en Colombie-Britannique.

L'ASPC a évalué que le risque pour la santé publique au Canada associé au COVID-19 est faible.

-------------

« La détection de ce cas probable démontre que nous sommes bien préparés à faire face à la situation. Depuis le début, le Québec a pris les mesures nécessaires, mettant en place un système efficace et fiable, en plus de nos protocoles de prise en charge, qui sont bien établis. Le réseau travaille en étroite collaboration avec l'ensemble des partenaires concernés pour bien protéger les Québécoises et les Québécois. »

Danielle McCann, ministre de la Santé et des Services sociaux

« Par ses expériences passées, le Québec est prêt à faire face à ce type de situation. Plusieurs mesures ont été mises en place afin de prendre en charge ce cas probable et de limiter la transmission dans la communauté. Nous réitérons que nous prenons la situation très au sérieux, bien que le risque global demeure faible. »

Yves Jalbert, directeur général adjoint de la protection de la santé publique

• Rappelons que des corridors de services ont été convenus et des protocoles et outils ont été partagés dans les milieux concernés. Des instructions concernant le triage à l'urgence et la prise en charge des cas ont été distribuées au réseau et tous les établissements ont un protocole de triage en lien avec le coronavirus. Le protocole de prise en charge de patients susceptibles de présenter une maladie respiratoire sévère a aussi été mis en place dans les urgences des centres hospitaliers du Québec.

• Dans le contexte actuel, il est important de mettre en pratique des mesures d'hygiène respiratoire de base, qui consistent à se couvrir la bouche et le nez avec le coude pendant la toux et les éternuements ou avec un mouchoir et de jeter rapidement ce dernier à la poubelle.

• Se laver fréquemment les mains au moyen de savon et d'eau ou d'un désinfectant à base d'alcool demeure une mesure importante à privilégier pour se prémunir contre la plupart des infections, dont la grippe et la gastro-entérite, qui sont les infections qui sévissent en cette saison hivernale au sein de la population québécoise.

SOURCE Cabinet de la ministre de la Santé et des Services sociaux

facebook ABONNE TOI2020