MERCI DE NOUS SUIVRE !

Vous êtes des milliers de lecteurs et lectrices à consulter Zone911 et ce, quotidiennement depuis 17 ans. Nous tentons de faire de notre mieux pour continuer à vous informer, 7 jours sur 7, 24h, malgré la situation difficile causée par le COVID-19. ZONE911 continue à vous informer. 
MERCI ENCORE ! 

 

COVID-19
Sauver des entreprises et des emplois.
SOLIDARITÉ - FAITES VOS ACHATS ICI AU QUÉBEC

CORONAVIRUS (COVID-19) EN DIRECT

Au Québec, en date du 1 avril 2020 à 13h

La situation est la suivante: 

4611 CAS CONFIRMÉS
+ 449

33 personnes décédées
+2
29 personnes guéries 
307 personnes hospitalisées
+21
82 personnes aux soins intensifs
+0
5770 personnes sous investigation
65 082 analyses négatives (cas infirmés)

Pour ralentir la propagation :

Restez à la maison, aucune visite.
Lavez vos mains souvent
Éternuez / toussez dans votre coude
Isolez-vous durant 14 jours si vous revenez d’un voyage
Évitez de visiter les aînés + les personnes vulnérables si vous êtes malade
Aucun rassemblement extérieur et intérieur

Si la COVID-19 vous inquiète ou si vous avez des symptômes :
- Québec : 418 644-4545
- Montréal : 514 644-4545
- Montérégie : 450 644-4545
- Outaouais : 819 644-4545
Ailleurs au Québec : 1 877 644-4545
Privilégiez les numéros locaux s’il y en a un pour votre région.

Voici l'outil d'auto-évaluation des symptômes COVID-19 - https://ca.thrive.health/covid19/fr 

Exploitation sexuelle à Laval: autre offensive contre des abuseurs

La police de Laval recherche d'autres victimes potentielles de Michel Fradette

(communiqué) Toujours très engagé dans sa lutte à l’exploitation sexuelle des mineurs sur son territoire, le Service de police de Laval a procédé récemment à une opération visant les abuseurs qui sollicitent les services sexuels de personnes mineures. Cette opération, baptisée Défensif, a permis d’arrêter cinq individus en mars dernier. Ils vont comparaître à la Cour aujourd’hui pour sollicitation de services sexuels d’une personne de moins de 18 ans (article 286.1 (2) Ccr.).

Recherche de victimes
Dans le cadre de cette opération, un récidiviste en matière de crimes sexuels a été identifié. Il s’agit de Michel Fradette, âgé de 39 ans. Ce dernier aurait tenté d’obtenir des faveurs sexuelles d’une jeune fille âgée de seulement 12 ans. Les enquêteurs ont trouvé des milliers de photos et de vidéos contenant du matériel de pornographie juvénile dans son téléphone cellulaire. Il lui était d’ailleurs interdit d’avoir un téléphone intelligent en sa possession. Dans le passé, Michel Fradette a écopé d’une sentence de 10 ans de pénitencier pour avoir enlevé, séquestré et agressé sexuellement une fillette de neuf ans. Il y a également d’autres victimes, également d’âge mineur. Michel Fradette était en libération conditionnelle au moment de son arrestation. Les enquêteurs ont des raisons de croire qu’il aurait pu faire d’autres jeunes victimes et demandent l’aide du public.

fradette

Individu recherché : mandat pancanadien
Un autre individu est toujours recherché depuis son arrestation, en 2016, dans le cadre de la première vague d’arrestation du projet Défensif. Un mandat pancanadien est en vigueur contre Oktay Guzel, 53 ans. Il pourrait se trouver dans l’Ouest canadien.

guzel

Opération DÉFENSIF depuis la dernière année : 15 arrestations
Depuis juin 2018, lors d’opérations planifiées visant les abuseurs de victimes mineures exploitées sexuellement, les enquêteurs ont procédé à l’arrestation de 15 hommes qui auraient sollicité des services sexuels de jeunes mineures. Ces hommes, âgés entre 18 et 67 ans, résident dans la grande région métropolitaine.

Bilan des opérations DÉFENSIF depuis 2016 : 28 arrestations
À Laval, le Service de police se positionne fermement contre l’exploitation sexuelle et s’investi dans diverses actions afin de protéger les victimes. Depuis 2016, plusieurs opérations se sont déroulées pour arrêter des individus. Au total, 28 personnes ont ainsi été arrêtées. De ce nombre, sept ont été reconnus coupables, les autres suspects attendent leur procès ou une décision du tribunal. Les enquêteurs sont motivés à poursuivre ce type d’opération pour protéger de jeunes victimes.

Protéger les victimes et arrêter les abuseurs : d’autres actions

• Deux policières spécialisées dédiées au soutien des victimes. Elle participe au Programme Les Survivantes qui vise à soutenir les victimes et sensibiliser les intervenants.

• Le Programme de Prévention Jeunesse de Laval, financé par le MSP depuis 2016, vise la coordination d’efforts contre l’exploitation sexuels des mineurs, avec la collaboration de partenaires, tels que le CAVAC, le CISSS de Laval et l’organisme Mesures Alternatives Jeunesse de Laval. Plusieurs projets ont été mis en place dans le cadre de ce programme :
- Signature de la Déclaration de Laval contre l’exploitation sexuelle des mineurs.
- Mise en ligne d’un site Web www.zeroexploitation.ca
- Campagne publicitaire pour sensibiliser la population lavalloise.

• Le Service de police a participé, de concert avec le Service de l’urbanisme, à la modification du règlement municipal sur les établissements à caractère érotique.

• Les policiers de Laval ont effectué plus de 125 inspections dans les salons de massage de Laval dans la dernière année.

• Équipe Équinoxe : les agents patrouillent les bars de Laval. En 2018, ils ont effectué 637 visites, procédé à 526 interpellations de personnes d’intérêt, effectuer 28 arrestations pour possession de drogue, 35 arrestations avec mandat, etc.

• Les enquêteurs du SPL ont traité près de 30 dossiers impliquant du proxénétisme et de la traite de personne sur le territoire de Laval.

• Deux enquêteurs du SPL sont assignés à temps plein avec l’Équipe intégrée de lutte au proxénétisme (EILP).

• Une équipe d’enquêteurs dédiée à retrouver les fugueurs. Le bilan des fugues a diminué considérablement à Laval passant de 700 dossiers en 2015 à moins de 300 dossiers en 2018.

Le Service de police de Laval rappelle, aux médias et à la communauté, l’utilisation du nouveau langage pour contribuer à lutter contre l’exploitation sexuelle des mineurs : abuseur et non client, victime plutôt que prostituée et exploiteur au lieu de pimp. Solliciter les services sexuels d’une personne âgée de 18 ans et moins est un acte criminel qui prévoit une peine minimale de six mois d’emprisonnement.

Toute personne qui aurait été victime de Michel Fradette ou désire fournir de l’information concernant une situation ou une victime d’exploitation sexuelle peut le faire confidentiellement par la Ligne-Info au 450 662-INFO (4636).

Source: Service de police de Laval