Menu
A+ A A-

Une incursion dans le monde des contrôleurs routiers

REPORTAGE SPÉCIAL - Nous avons eu la possibilité de suivre pendant quelques heures un agent du contrôle routier Québec dans l'exercice de ses fonctions. Un métier fort important afin de maintenir et faire appliquer les lois et règlements au niveau du transport routier de personnes et de biens sur les routes du Québec.

Jagentbenoitlapierreeudi matin 8h, l'agent Benoît Lapierre nous a accueillis dans les locaux situés au 1685, boulevard Wilfrid-Hamel à Québec. À cette heure, les contrôleurs routiers sont déjà au travail et ce, depuis très tôt. Seuls deux sergents et un technicien sont présents. Les deux équipes étaient soit sur la route ou en poste dans les cinq postes de pesée de leur territoire.

Ces jours-ci, les effectifs fonctionnent à plein régime étant donné que c'est la période de dégel. Afin de minimiser la dégradation de la chaussée pendant cette période, le ministère des Transports soumet les transporteurs routiers à une réglementation plus restrictive quant au poids de leurs véhicules. Pour sa part, la Société de l'assurance automobile du Québec intensifie ses activités de contrôle des véhicules lourds afin de protéger le réseau routier.

DSC 9183

Les contrôleurs routiers ont un vaste territoire à couvrir, allant de St-Mars-des-Carrières jusqu'à Baie-St-Catherine. Les 24 agents du poste de Québec se partagent le travail et sont opérationnel 24h par jour, 7 jours sur 7. Ils opèrent aussi cinq postes de pesée; autoroute 40 à St-Augustin-de-Desmaures ( 2 postes), autoroute Laurentien secteur Charlesbourg, Route 175 à Stoneham et celui de Baie-St-Paul sur la route 138.

DSC 1551

Au Québec, on compte plus de 300 contrôleurs routiers dans 17 services répartis dans la province. Ils ont le pouvoir d'émettre des constats d'infraction mais ne porte pas d'armes à feu. Toutefois ils sont muni d'armes intermédiaires dont un bâton télescopique et de poivre de Cayenne. Ils appliquent le code de la sécurité routière et même celui du Code criminel.

Ils sont équipés de plusieurs types de véhicules, dont des autopatrouilles de type Crown Victoria et Ford Taurus monté police Pack, de véhicules banalisés ainsi que de camionnettes. Équipés d'ordinateurs véhiculaires, les contrôleurs routiers peuvent ainsi vérifier, en quelques clics, les plaques d'immatriculation et se renseigner sur les antécédents du conducteur et de l'exploitant. Ils sont aidés par une équipe du centre de support, par téléphone cellulaire ou par radio communication, le centre de support est logé dans les bureaux de la SAAQ du boulevard Jean Lesage à Québec. Depuis 2 ou 3 ans, les contrôleurs emploient un nouveau système appelé Renir. Ce système de communication radio est en plein déploiement sur l'ensemble de la province afin d'intégrer d'autres services gourvernementaux.

DSC 9176

Interception

Début de la patrouille, direction vers le boulevard Hamel, l'agent Lapierre ne perd pas de temps et débute son travail. Il repère une camionnette, les deux occupants ne portaient pas leur ceinture de sécurité et le véhicule est immatriculé d'un transit. L'interception se fait en toute sécurité en bordure de la route. L'agent fait son travail et procède aux vérifications des enregistrements.

DSC 9204

Les contrôleurs routiers ont plein pouvoir de vérification, ils peuvent intercepter un véhicule routier et de transport de biens afin de procéder à une vérification même de routine. Les contrôleurs routiers s'assurent ainsi que les entreprises et les camionneurs sont en règle. Les camions lourds ne sont pas les seuls visés, mais tous véhicules commerciaux comme les taxis, camions de livraison, même les remorques domestiques des automobilistes.

Plusieurs aspects peuvent être sujet à vérification, dont l'arrimage, les charges et dimensions, l'état mécanique, la conformité des enregistrements et des permis, et le transport de produits dangereux.

controut-04

Les contrôleurs routiers sont en mesure, par leur travail et leurs habiletés, d'appliquer les lois et les règlements. Lors d'accidents impliquant un camion lourd, ils sont appelés en support aux services de police. Ils peuvent aussi intervenir lorsqu'ils sont témoin d'une infraction au niveau du Code criminel, par exemple, la conduite avec les facultés affaiblies, transport de drogue. Dans pareils cas, les policiers seront appelés en renfort pour prendre le dossier en mains.

 DSC 1541

Il existe actuellement 33 postes de contrôle avec pesée et 23 aires de contrôle à travers le Québec

DSC 9222

De leur poste de travail, les contrôleurs routiers déterminent le poids et s'assurent du respect des charges maximums autorisées. Dans un cas de non-respect, le camionneur ou l'exploitant, pourrait devoir décharger sur place et ce, à ses frais, son chargement afin de réduire le poids et se conformer aux normes avant de pouvoir reprendre la route.

DSC 9241

De plus, les contrôleurs routiers sont équipés de balances mobiles, ils peuvent donc procéder facilement à des vérifications de charge en tout temps partout sur le réseau routier.

controut-01

controut-03

Sur la photo, un contrôleur du poste de St-Augustin-de-Desmaures, celui-ci s'assure que l'arrimage respecte les dimensions et les normes. Malheureusement, ce transporteur excédait la dimension permise au niveau de l'arrimage.

controut-05

Définition

Contrôle routier Québec est une agence d’application de la loi rattachée à la Société de l’assurance automobile du Québec sous la responsabilité du ministre des Transports. Il s’agit d’une agence autonome de services dont la responsabilité consiste à surveiller le transport routier des personnes et des biens au Québec.

La naissance des contrôleurs routiers

En 1949, la Régie des transports est créée et entérine la Loi relative à la surveillance et au contrôle de certains services publics. Cette loi marque la naissance des premiers agents de la paix dédiés à la surveillance et au contrôle du transport routier.

En 1951, le gouvernement sanctionne la première loi sur le camionnage. Celle-ci a grandement contribué à l’instauration du système de transport terrestre des marchandises et d’une structure favorisant une industrie presque totalement québécoise.

En 1972 et en 1983 suivront respectivement la Loi sur le transport, qui inclut le transport de personnes par autobus, et la Loi sur le transport par taxi.

La Sûreté du Québec

En 1984, la Sûreté du Québec hérite de l’application des règlements se rapportant au transport routier. C’est ainsi que la centaine de surveillants routiers du Service d’inspection du ministère des Transports deviennent membres de la Sûreté du Québec.

En 1991, le mandat de surveillance et de contrôle est confié à la Société de l’assurance automobile, par l’intermédiaire de son agence, Contrôle routier Québec.
(Source: http://www.crq.gouv.qc.ca/)

Pour en savoir sur le métier

Vous aimeriez en savoir sur le métier de contrôleur routier, visitez le site internet à l'adresse suivante: http://www.crq.gouv.qc.ca

controut-02

controut-07

DSC 9246

 DSC 1568

DSC 9139

Dernière modification ledimanche, 13 avril 2014 21:53
Retour en haut