Menu
A+ A A-

Pompiers de Montréal honorés à Ottawa

  • Publié dans Pompiers

Dix pompiers montréalais sont honorés à Ottawa à titre posthume, à l'occasion de la Cérémonie annuelle à la mémoire des pompiers canadiens morts de maladies professionnelles dans l'exercice de leurs fonctions.

C'est dans un geste sans précédent que dix (10) pompiers montréalais, décédés de cancers, seront honorés à titre posthume, le dimanche 9 septembre à Ottawa, à l'occasion de la Cérémonie annuelle à la mémoire des pompiers canadiens morts dans l'exercice de leurs fonctions qui se déroulera au pied du Monument aux pompiers canadiens, situé sur les plaines LeBreton, dans la capitale fédérale.

« Cet hommage sortant de l'ordinaire démontre jusqu'à quel point ces pompiers, dont la mort a été directement attribuée à des cancers contractés en service, en raison de l'exposition à diverses toxines, ont fait montre d'un courage exceptionnel et d'un sens du renoncement qui en font aujourd'hui de véritables héros » a dit aujourd'hui le président de l'Association des Pompiers de Montréal, Chris Ross.

Des centaines de pompiers de partout au Canada participent à cette grande et émouvante cérémonie, en signe de solidarité et de commémoration; des hommages aux disparus que recevront les familles des défunts qui ont risqué leur vie en toute connaissance de cause pour que leurs concitoyens puissent continuer de vivre en toute sécurité.

Responsable des dossiers cancers et santé-sécurité à l'Association des Pompiers de Montréal (APM) et au Regroupement des associations de pompiers du Québec (RAPQ), monsieur Ross a ajouté que tout cela nous rappelle avec énormément d'émotions que, même à la retraite, les pompiers montréalais sont toujours disposés à faire le sacrifice ultime de leur vie au nom de la sécurité de leurs concitoyens.

Sous l'égide de la Fondation canadienne des pompiers morts en service, les dix (10) pompiers montréalais verront leurs noms inscrits à jamais sur le Mur du Monument aux pompiers canadiens, aux côtés de ceux de 1 300 confrères de partout au Canada.
« Décédés de cancers du poumon, du cerveau, de la prostate et de myélome multiple, les René Lafrance, Patrick Caron, Serge Demers, Guy Forget, Normand Guérette, Guy Lacoste, Marcel Marien, Richard Riopel et Henri Labrie, notamment, verront leurs noms à jamais gravés dans nos coeurs et nos mémoires » a poursuivi monsieur Ross pour qui la CNESST et toutes les parties prenantes se doivent d'assurer la reconnaissance d'un nombre de plus en plus grand de cancers qui sont devenus le principal enjeu de toute la problématique de santé et sécurité liée aux maladies professionnelles chez les pompiers, et ce, au nom de l'équité, du sens commun et de la justice. Marquant un précédent, ce sera la première fois que l'inscription des noms de deux des pompiers morts en service actif à Montréal d'un cancer professionnel sera ainsi immortalisée.

Monsieur Ross a conclu en disant avoir la conviction que tous les citoyens montréalais, à l'instar de l'ensemble des Québécois, partageront également leur respect et leur reconnaissance pour ces pompiers décédés dont le souvenir demeurera éternellement dans la mémoire collective.

SOURCE: Association des pompiers de Montréal

Retour en haut