Menu
A+ A A-

Des policiers de la Sûreté du Québec honorés lors du Gala des Prix Policiers du Québec.

  • Publié dans Policier
PHOTO STÉPHANE BRUNET PHOTO STÉPHANE BRUNET

ILS ONT SAUVÉ UN HOMME D'UNE MORT CERTAINE

Hier s'est tenu le Gala des Prix Policiers du Québec où plusieurs membres des corps de police du Québec ont été honorés pour des gestes et actions qui ont fait la différence lors de leur travail permettant ainsi une reconnaissance par l'ensemble des policiers. 

Le 5 février 2015, vers 21 h, l’équipe de patrouille menée par le sergent Dany Bédard, du Poste de la MRC d’Abitibi-Ouest, reçoit l’appel du 911 pour la disparition de M. Maxime Roussy-Vaillancourt. Il aurait quitté la résidence familiale depuis plus de deux heures, très peu vêtu. Ses proches s’inquiètent pour sa sécurité, à la suite de l’expression d’idées noires dans les dernières semaines de la part du disparu.

Le sergent Bédard mobilise alors toute son équipe, soit les agents Patrick Petit, Jésabel Blanchette et Marc-Antoine Noël, car la situation s’avère difficile pour le disparu dans le contexte, et décide de faire débuter des recherches terrestres et locales par les agents Noël et Blanchette pendant que l’agent Petit et lui s’occupent de la partie prise de plainte et enquête de la situation.
En faisant leur opération de ratissage, les agents Noël et Blanchette aperçoivent des traces de pas dans la neige qui pourraient correspondre au disparu et qui se dirigent dans un sentier de motoneige. Les agents décident de s’y rendre à pied avec peu d’équipements de base.

Après avoir marché trois kilomètres dans ce sentier, ils y trouvent M. Roussy-Vaillancourt qui gisait au sol dans la neige, très peu vêtu, par une nuit glaciale. Ils contactent alors leurs collègues qui alertent les services d’urgence, dont le traîneau d’évacuation médicale, ainsi que les pompiers.

Pendant toute cette période, les agents ne peuvent déplacer le disparu car M. Roussy‑Vaillancourt mesure 1,90 mètre et pèse environ 120 kilos. Ils décident donc, à l’aide de l’agent Petit, de le réchauffer, car il est en hypothermie avancée; le mercure indique -30 degrés Celsius. Les policiers mettent leur manteau sur la victime et se mettent à frotter son corps pour favoriser la circulation sanguine afin de le réchauffer. Ces manœuvres durent plus d’une heure.

Pendant ce temps, le sergent Bédard attend le traîneau au bord du chemin. Lorsque celui-ci arrive, il n’y a pas de motoneige pour se rendre à la victime; le policier se rend donc chez un citoyen avec la voiture patrouille afin de le réveiller et réquisitionne sa motoneige qui permet finalement aux services d’urgence de se rendre au chevet de la victime.

À l’hôpital, la victime fut mise hors de danger par le service médical malgré l’amputation de quatre doigts et d’un pied. Le médecin traitant a mentionné aux policiers qu’ils avaient vraiment sauvé la vie de M. Roussy-Vaillancourt par leur intervention.

Les lauréats sont, de la Sûreté du Québec : le sergent Dany Bédard, ainsi que les agents Patrick Petit, Jésabel Blanchette et Marc-Antoine Noël.

Pour en savoir plus sur le Gala des Prix Policiers du Québec

Depuis 1999, le Gala des Prix Policiers du Québec s’assure que les policiers nationaux (Gendarmerie Royale du Canada), provinciaux (Sûreté du Québec) et municipaux soient reconnus par leurs pairs. Les policiers mis en nomination peuvent s’être illustré dans le cadre d’une opération classée comme un fait divers ou au cours d’une enquête d’envergure. L’objectif du Gala des Prix Policiers du Québec est de saluer les héros de l’ombre. Les nominations sont faites par un ou plusieurs collègues en utilisant le formulaire de mise en nomination.

Depuis 1999, le Gala des Prix Policiers du Québec a reconnu le travail de centaines de policières et policiers du Québec, leur remettant un trophée, le Cristal. Cette reconnaissance de prestige international est un honneur digne de mention dans la carrière de ces policières et policiers.

Retour en haut