Menu

envoyez nous vos photos

envoyez nous photos 300

A+ A A-

Un pompier de Québec atteint le pôle Sud : il est le 1er Canadien à rejoindre en solitaire le pôle Sud en ski en autonomie complète

PHOTOS COURTOISIE PHOTOS COURTOISIE

Félicitation à Sébastien Lapierre, pompier au Service de protection contre les incendies de Québec, pour avoir relevé un défi extrême, soit d’atteindre le pôle Sud en ski en solitaire en autonomie complète.

Âgé de 38 ans et pompier depuis plus d’une dizaine d’années au SPCIQ, il a début son long et rude défi le 28 novembre dernier dans la localité d’Hercules Inlet au pôle Sud. De son lieu de départ, il a été en mesure d’atteindre hier le camp de base après avoir parcouru 1200 km en 42 jours et 5 h.

Seulement une vingtaine de personnes dans le monde entier ont réussi cet exploit

exp2Selon sa femme, Tania Bouchard, le pompier se porte bien, pour fêter son arrivée, celui-ci a pu prendre un bon repas le tout dans un bien meilleur confort.

Pour réussir ce défi en solitaire, une grande préparation a été nécessaire. De plus, des commanditaires se sont impliqués dans le matériel afin de l’aider entre autres l’entreprise Kanuk.

Seul dans le désert blanc du pôle Sud, Sébastien Lapierre a pu rester en communication de façon quotidienne avec sa conjointe via SMS et téléphone satellite. Celle-ci pouvait suivre sa progression à distance grâce aux coordonnées émises par l’équipement.

Bien que l’expédition s’est bien déroulée, il a dû faire face à plusieurs difficultés. Ce fut plus difficile lors d’une tempête, Sébastien s’est retrouvé coincé dans sa tente durant une journée complète sans pouvoir avancer. « Il était pris dans sa tente, il n’avançait pas parce qu’il y avait trop de vent ou il ne voyait plus rien, c’est sûr que c’était plus difficile pour son moral. » a indiqué sa conjointe. 

exp4

De plus, il a fait face à plusieurs journées de « white out », où il ne voyait rien devant lui, tout était blanc. « Le moral revenait aussitôt lorsqu’il faisait une bonne journée », a ajouté sa conjointe.

Le froid extrême de - 50 degrés Celsius du pôle Sud combiné aux forts vents ont compliqué, ont vivement compliqués le défi. Heureusement, il n’a pas eu d’engelure, seulement quelques ampoules, mais rien de majeur. 

Le pompier devait skier plus de 10h/jour et devait ingérer plus de 7000 calories, dont des barres tendres, du chocolat et il devait ajouter des huiles et graisses à ses repas. De plus, il devait aussi tirer près de 225 livres de matériel et de nourritures.

Selon sa conjointe, Sébastien devrait revenir à son point de départ demain à Hercules Inlet par avion. Puis dans la civilisation à la pointe sud du Chili d’ici le 20 janvier. Celui-ci pourrait revenir en service d’ici le 5 février à la caserne 17 du secteur de Beauport. 


Vous avez une bonne nouvelle à nous transmettre, vous aimeriez publier une annonce, un événement, une activité, un communiqué, envoyez-nous le tout à l'adresse suivante: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou via notre formulaire, cliquez-ici.

 

Retour en haut

SUIVEZ-NOUS VIA FACEBOOK